samedi 17 décembre 2011

Neuf ou d'occasion ?


Pour démarrer les vacances avec bonne conscience, j'ai accompagné Aurore chez Gilbert Jeune, pour acheter les livres que j'aurais dû lire il y a déjà trois mois. Je pense qu'en 6 ans j'ai dû y aller deux fois.
Et, cette fois j'étais surprise par tous ces livres, rangés les uns à côté des autres, certains
abîmés et d'autre en parfait état. Ça m'a fait penser aux rapports entre les femmes et les hommes.
Certains préfèrent prendre des livres qui ont déjà été lus par quelqu'un d'autre car elles savent qu'ils n'en auront qu'une utilité passagère et que de plus, ils sont moins chers. D'autres, peut être plus attachés à l'achat qu'ils vont faire, veulent un livre en bon état, qu'ils seront seuls à posséder. Et aller rendre un livre dont on ne trouve plus l'utilité, bien qu'il nous ait plus au moment de l'achat et même au moment de la lecture, on le revend dans une boutique d'occasion ou on le met au fond de sa bibliothèque alors qu'on sait pertinemment qu'il ne servira plus jamais ?
C'est pratiquement comme une fin de relation, soit on remet notre ex sur le marché des célibataires car on sait qu'on ne l'utilisera plus jamais, soit parce qu'on a été trompé pas la couverture qui ne reflétait pas vraiment ce qu'il contenait, soit on le garde quelque part dans un coin notre esprit et pensant que peut être, un soir on en aurait bien besoin. Du mec comme du bouquin. Et pourquoi les livres déjà utilisé ont moins de valeur, même lorsqu'ils sont encore en état ? Quelqu'un avec un passé a moins de valeur qu'une page blanche ?
C'est en rentrant chez moi, lorsque j'ai commencé à ranger ma bibliothèque que j'ai trouvé la réponse. J'ai jeté des livres qui encore l'année dernière n'auraient pas pu quitter mon étagère et à ce moment j'ai compris que certains livres, comme certaines personnes n'ont plus d'utilité et encombrent, que ce soit sur notre étagère ou dans notre vie.
Alors qu'il soit neuf ou d'occasion, ce n'est pas cela qui compte, ce qui compte réellement, c'est ce qu'il nous apporte. Le mec comme le bouquin.

3 commentaires:

  1. I don't really know what you're saying, BUT I think is something about book. Maybe it's how you fall in love with books, or how you hate them. Hmmm, I don't know, and I'm supposed to know, because I learn french at school, but I'm lame. :(

    And b.t.w. (by the way), I love the picture!

    RépondreSupprimer
  2. Lovely blog.
    www.darkwingscity.blogspot.com

    RépondreSupprimer